vendredi 13 septembre 2013

Cours pratique #5

Hier, j'en ai eu assez. J'ai saisi mon téléphone et j'ai appelé à l'école de conduite pour réserver mes cours 5 et 6. Parfois, il faut s'obliger à sortir de sa zone de confort...

J'ai d'ailleurs été déstabilisée quand on m'a dit qu'il y avait un cours disponible le lendemain matin (aujourd'hui). Pas le choix, j'étais au bout du plongeon et il faudrait bien que je me mouille un moment donné! Moi, qui venait tout juste de sécher mes belles plumes de poule mouillée!

Je me suis donc présentée à l'heure convenue avec l'angoisse au ventre et les mains moites. Rien de nouveau jusque là.

Le cours #5 est un cours de révision des leçon 1 à 4. Pas de problème, je savais que je n'allais pas reculer (cours 6), ni aller sur l'autoroute (cours 7-8) ou au centre-ville (cours 9-10). Je pouvais donc respirer puisque je connaissais mes manoeuvres de base.

Ce que je n'avais pas prévu, c'était que j'allais sortir de mon précieux quadrilatère dans lequel je commençais à me sentir à l'aise. Exit les pantoufles confortables! Enfiles tes talons-hauts ma belle, on part en expédition!

Panique! Rien pour arranger mon problème de mains moites et l'anxiété qui me tenaillait!

J'ai donc emprunté un boulevard, passé ma  limite psychologique (ouf!) et je me suis rendue compte que l'air était encore respirable au-delà de cette barrière. Mais j'étais en terre hostile. Si, dans mon coin, les gens sont habitués à côtoyer les autos-écoles (il doit y avoir 3-4 écoles près de chez moi), il semble en être autrement quand on s'éloigne. Klaxons, dépassements par la droite... Bienvenue dans la vraie vie madame l'apprentie!

Je dois toutefois dire qu'à part trouver ces usagers franchement "tapons", j'ai plutôt bien négocié ces attitudes hostiles en maintenant le cap et en me concentrant sur mon apprentissage. Et pour apprendre, j'ai appris: sens uniques, dos d'ânes, changements de vitesse en zone scolaire, virages à gauche sur un boulevard, passages pour piétons... amenez-en des défis, je suis capable (ou je n'avais pas le choix) d'en prendre!

Parlant de défis et de "tapons", je dois dire que je n'en revenais pas de voir à quel point certains piétons ne semblaient pas tenir à la vie plus que ça. Bien entendu, je suis une apprentie civilisée alors j'ai des yeux tout le tour de la tête afin d'éviter de leur faire visiter le paradis prématurément. Si eux n'ont pas le temps de traverser de façon sécuritaire, moi je n'en ai pas plus pour les envoyer en chaise roulante. Je leur fais donc attention, mais ce n'est pas le cas de tous les conducteurs malheureusement. Amis piétons, faites attention à vous!

En somme, ça s'est bien passé. J'ai réussi le parcours, je me suis améliorée et, mis à part une gauche et une droite légèrement mélangées, je crois que je suis sur la bonne voie en marche avant. J'avoue que j'étais pas mal fière d'avoir dépassé mes limites! Tellement, que j'ai même pris les clés de la van pour conduire de l'école de conduite à la maison.

Mais ça, c'est une autre histoire...

1 commentaire:

  1. Je n'aurais jamais pu imaginer qu'il y avait du monde qui klaxonnait une auto-école!!!

    RépondreSupprimer